Critique: Warcraft The Beginning

Le film de Warcraft a été annoncé, pour la première fois, en 2006. Il a été 10 ans en production, et c’était Duncan Jones, fils de David Bowie, qui a décidé de prendre le projet. Le jeune directeur de cinéma est connu pour ses deux autres films “Moon” (un film qui, malgré ses prix, a reçu des maigres revenus au box-office) ou “Source Code”.
Warcraft: The Beginning se base, logiquement, sur l’immense univers de Warcraft, jeu-vidéo créé par Blizzard. Un des facteurs qui m’ont motivé pour aller regarder le film, au-delà du fait qu’il s’agit d’un de mes jeux-vidéo préférés (pas seulement pour le nombre d’heures que j’ai passées avec les trois jeux de strátegie et ses expansions, et même avec le MMORPG “World of Warcraft”, mais aussi pour avoir lu la grande majorité de ses romans, qui sont en fait exceptionnels), était de connaître le casting.
warcraft_the_beginning_2016-1920x1080
Nous savons tous que Travis Fimmel, connu pour son rôle dans “Vikings” comme Ragnar Lothbrok, joue le légendaire Anduin Lothar, personnage très important pendant la Première et la Seconde Guerre. Il s’agit d’un personnaje duquel je veux parler plus tard. Je laisse donc mon opinion sur l’acteur rapidement: il s’agit probablement d’un de mes préférés. Il est capable de donner un aspect fou et drôle, dramatique et parfois même neutre à un personnage comme Ragnar.
De l’autre côté, nous avons d’autres acteurs comme Paula Patton (qui je n’aime pas beaucoup), Toby Kebbell (qui a joué dans les films de “Prince of Persia” ou “Dawn of the Planet of the Apes”), ou même Ben Foster, Medivh, personnage duquel je veux aussi parler plus tard.
warcraft-movie-hd
Le film nous offre deux groupes: celui des orcs, qui voyagent dans un monde étranger afin de survivre, et celui des humains. Les orcs cherchent désespéramment une place dans le monde, vu que leur propre mourrait à cause du Fel, la pire des magies. Il existe un groupe des orcs qui n’est pas corrompu et qui veut bien faire les choses: négocier avec les humains et protéger leur peuple.
L’intrigue du film est en elle-même, selon moi, mal introduite. Premièrement, il s’agit d’un cliché et il tente de faire référance à beaucoup de choses en même temps, comme des sujets raciales ou la coexistance avec les humains. Ce n’est pas quelque chose que des milliers de films n’ont pas traité auparavant.
Nous trouvons ceci aussi, par exemple, avec le héros Durotan: un noble guerrier qui veut défendre son peuple et qui a un très joli développement, mais qui est parfois mis trop en évidence. C’est probablement l’un des meilleurs personnages du film, je suis d’accord, mais je trouve qu’il est parfois très répétitif. Ceci n’est pas une critique au film, vu que le personnage est très bien inspiré de l’originel. C’est juste une observation.
Du même, nous avons Lothar, le commandant de l’armée humaine à Hurlevent: il a des conflits importants avec la perte de sa femme, culpabilisant son fils, et il tombe amoureux d’une semi-orc, Garona, qui je trouve en fait ennuyante. Je dois dire que je trouve intéressant le fait d’introduire une famille à Lothar: un fils, et une soeur, la femme du roi Llane. Ceci n’était pas le cas dans l’histoire originelle. Le problème dans tout ça est que le film ne montre aucun développement pour ces personnages et à la fin, ils restent facilement dans l’oubli.
warcraft-gallery-04
Le film compte avec quelques scènes très bien réussites. D’un autre côté, visuellement, bien sûr, c’est un film incroyable. Mais si j’approfondis un peu, je dirais que Warcraft: The Beginning est plutôt destiné à un public fan de la franchise, comme c’est le cas avec Final Fantasy VII: Advent Children. En tant que fan service, c’est modéremment amusant, mais en tant que film, il ne fonctionne pas.
Il y a beaucoup de clins et de détails intéressants du film. Par exemple, l’apparition de Grom Hellscream et Kargath, des personnages importants de Warcraft qui sont introduits par pure initiative du directeur, et qui ne parlent à aucun moment du film. Il s’agit de personnages qu’uniquement un fan du film pourrait reconnaître.
Un autre sujet duquel j’aimerais parler est le personnage de Medivh: j’ai beaucoup aimé le background dramatique qu’on lui a donné. En gros, Medivh est un grand ami de Llane et Lothar, mais vu qu’il est le Gardien, il a passé toute sa vie en solitude, ayant même abandonné la femme qui l’avait accepté tel qu’il était et qui l’avait aimé. C’est aussi un facteur important vers la fin du film, et qui fait de Medivh un personnage beaucoup plus intéressant.
warcraft-gallery-08
En résumé, Warcraft: The Beginning a des bons trucs, mais il est probable qu’un fan aime plus le film que n’importe qui de l’extérieur. L’intrigue est faible et médiocre, même ennuyante, mais le film compte avec des personnages très intéressants et sait bien retenir l’essence de l’univers de Warcraft.
Selon moi, il vaut le coup aller la regarder au cinéma, même si elle reste au même niveau que n’importe quel autre film de fantaisie. Il n’est pas du tout novateur, et il a beaucoup d’aspects négatifs que je garderai pour moi afin de ne pas spoiler le film.
Cependant, le film a quand même eu des bons reçus au box-office, et il a même suppéré Prince of Persia. Une suite beaucoup meilleure que The Beginning peut être réussite. Espérons ne pas être déçus d’ici en avant.

Responder

Por favor, inicia sesión con uno de estos métodos para publicar tu comentario:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s