Les mouvements de caméra

Dans le cas d’un plan en mouvement et d’une caméra mobile, nous parlons d’un mouvement de caméra. Attention : lorsque la caméra est tenue en main et qu’elle tremble légèrement, ceci n’est pas un mouvement de caméra.

Un mouvement de caméra est défini soit par un déplacement de celle-ci sur ses axes, soit par un déplacement de la caméra elle-même. Procédons, pas après pas.

  • Un panoramique est une rotation (et pas un déplacement) de la caméra sur un de ses deux axes.
    • Le panoramique vertical est une rotation de la caméra sur son axe vertical (de haut en bas ou de bas en haut).
    • Le panoramique horizontal est une rotation de la caméra sur son axe horizontal (de gauche à droite ou de droite à gauche)
  • Un travelling est un déplacement de la caméra, souvent utilisé pour suivre le mouvement d’un sujet (un personnage, un objet, …).
    • Le travelling avant est le déplacement de la caméra vers l’avant (à le plan devient plus serré, étroit et petit).
    • Le travelling arrière est le déplacement de la caméra vers l’arrière (à le plan s’ouvre ; il devient plus large et grand).
    • Le travelling latéral est le déplacement horizontal de la caméra (de gauche à droite ou de droite à gauche). Contrairement au panoramique, ici, la caméra se déplace sans changer nécessairement d’axe.
      • Bien évidemment, le mélange d’un tel travelling avec un panoramique est possible. L’axe et l’emplacement de la caméra changent alors en même temps.
    • Le travelling circulaire (ou travelling à 360º) est le déplacement de la caméra sur un cercle. Il a lieu autour d’une action. Par exemple, si deux personnages parlent, la caméra bouge autour d’eux sans changer d’axe.

Le travelling peut être fait de différentes manières :

  • La caméra en main, normalement tenue par le directeur de photographie.
  • L’utilisation d’un « steadicam ».
    • C’est un système qui stabilise la caméra alors qu’elle est toujours en main. L’idée est d’éviter ainsi les tremblements de la caméra dans l’image.
  • La caméra sur des pneus ou des rails
  • Ou aussi sur, par exemple, des automobiles dépendant du plan…
  • Et, un des moyens les plus chers, une grue.
    • L’idée derrière est de déplacer la caméra au-dessus, en-dessous et à travers des décors (cf. Mise en scène) entiers.

Il est important de tenir en compte que ces techniques dépendent souvent entièrement du budget du film. Les techniques telles qu’un automobile ou une grue sont très coûteuses !

Une exception peut être le travelling optique. Il s’agit de la modification de la focale pour s’approcher d’un sujet. Nous parlons alors de « zoom avant » et « zoom arrière ». Cependant, dans ce cas, ce n’est pas la caméra qui se déplace !