Prise de vue

Dans cette partie « La prise de vue », nous allons passer en revue les différentes techniques visuelles pour filmer. Un département entier s’occupe de l’image lors d’un tournage.

  • Dans ce cas, c’est le département de la caméra.
  • Il est toujours guidé par un directeur de photographie. Il collabore de manière très proche avec le réalisateur, mais aussi avec d’autres membres de l’équipe.
  • Le premier assistant opérateur (aussi appelé « focus puller ») assiste au directeur de photographie. Il est responsable de la caméra : elle doit être mise en place et proprement rangée avant et après la journée de tournage respectivement. Comme le nom « focus puller » l’indique, il est aussi chargé de vérifier que le focus de la caméra est correctement mis.
  • Le deuxième assistant opérateur assiste au premier assistant opérateur et au directeur de photographie. S’il n’y a pas un DIT (« Data wrangler »), c’est lui qui s’occupe de passer toutes les archives filmées dans la journée de tournage sans des pertes ou d’autres inconvénients.
  • Le « Data Wrangler », justement, est responsable pour la sûreté des archives filmées pendant une journée de tournage. Il va souvent les transmettre dans un ou plusieurs disques durs.
  • Il y a d’autres tâches dans ce département, mais elles sont plus rares et pas importantes dans notre cas. Cependant, si vous voulez avoir plus de détails, n’hésitez pas à me les demander.

Les prochaines définitions peuvent être plus subjectives qu’objectives. Décomposons ainsi la prise de vue :

  • La séquence est, pour moi, un ensemble de scènes qui suivent une même ligne d’action.
  • La scène a des définitions répandues. Beaucoup disent que c’est un ensemble de plans. Néanmoins, pour moi, c’est bien plus que cela. Une scène est l’unité d’action, lieu et temps.
    • Cf. « VI. Le scénario » pour l’action, le lieu et le temps.
  • Un plan est une des images qui composent une scène. La caméra, dépendant du plan, peut être mobile (cf. Mouvements) ou immobile. On parle de plan fixe et de plan en mouvement respectivement.
  • Lors d’un tournage, souvent, une même action est filmée plusieurs fois. Ce sont ce qu’on appelle « les prises ».
    • Les acteurs doivent répéter une même action plusieurs fois entre différentes prises et différents plans aussi. Par exemple, dans un champ-contre-champ (cf. suite), les acteurs répètent une même conversation pour deux plans (un qui filme le personnage A et un deuxième qui filme le personnage B), et puis, chaque plan est filmé plusieurs fois aussi ; dans d’autres mots, ces acteurs doivent répéter la même action pour chaque prise.